• La claque retentit à travers la pièce.  Je venais de lui dire "Je n'ai plus que 2 mois à vivre.". Il a éclaté de rire. Alors, sans réfléchir, je lui ai balancé ma main à la figure. Je le regrettai, mais je ne comptais pas m'excuser, c'était à lui de me demander pardon.  Il me regardait, la joue rouge. Il compris que j'étais très sérieuse, il me pris dans ses bras et ne dis plus un mot.

    - Pardon, murmura-t-il après un silence.

         J'entendais bien que sa voix vacillait, et qu'il était sur le point de pleurer. Alors qu'il fesait deux têtes de plus que moi, j'avais l'impression d'avoir dans les bras un oisillon blessé. Le voir comme ça me faisait mal, alors je pris sa tête entre mes mains et le regarda dans les yeux pour essayer de lui faire un sourire. Je ne réussis pas à sourire, au contraire. je me mis à pleurer aussi. Tout ce que je put faire à ce moment là fut d'embrasser sa joue, de m'excuser de l'avoir gilflé, de lui demander si ça lui faisait encore mal et de le serrer encore plus fort dans mes bras.

         1 mois et 28 avaient passé. La date fatidique était prévu pour bientôt. Il venait me voir tout les jours depuis mon admission. Ce matin là, en me réveillant, je regardai autour de moi. Dehors, une matière blanche tombait du ciel. En m'aidant des meubles, je traversai la pièce et ouvris la fenêtre pour passer ma main dehors. Un flocon glacé tomba sur la paume de ma main et s'évanouit. J'avais froid, j'avais mal. 

        L'après-midi, assise sur mon lit, à regarder les secondes défiler sur la pendule, j'attendais la mort. Mais il arriva, alors je sourit. Quand il était là, je me forçais à sourire, pour ne pas l'inquiéter.

          Nous passâmes toute la journée ensemble, à parler, à rire, à jouer comme des enfants de maternelle. Je tentais du mieux que je pouvais de cacher les douleurs que je ressentais de plus en plus souvent. Le soir, il s'endomit sur une chaise à côté de moi. Je fermai aussi les yeux, sachant pertinnement que c'était la dernière fois. La douleur que je ressentais depuis le matin s'accentua d'un coup, me faisant lacher un cri qui le réveilla. En me voyant tordue en deux dans mon lit d'hopital, il appuya sur le bouton pour appeller une infirmière puis me pris la main.

    - Ça va aller, me dit-il avec un voix tremblante.

        Je fis tout ce que je pouvais pour sourire, mais je sentais bien que tout était fini. J'essayai tant bien que mal de choisir les derniers mots je dirais, ceux dont il se souviendra quand il pensera à moi. Mais tout devenait de plus en plus noir et je sentis ses larmes tomber sur mon visage. J'entendais sa voix, mais je ne comprenait pas ce qu'il disait. Dans un dernier effort, j'approchai mon visage du sien et l'embrassai.

        Quand ma tête retomba sur l'oreiller, tout devint noir. Je le sentis poser sa tête à côté de la mienne et l'entendis pleurer. Je n'avais plus mal du tout. A côté de moi, l'horloge sonna minuit.

    Mirai


    41 commentaires
  • Coucou tout le monde >.<

    C'est l'heure du résultat du 2eme concour !!!

    Tout d'abord je tenais a vous remerciez a toutes d'avoir participé, j'ai appreciée lire vos textes ^.^ Cependant ceci ne serait pas un concour si il n'y avait pas une gagnante ;)

    Apres avoir lu tout vos textes j'ai déterminée la gagnante :

    Mirai

    Félicitations a toi pour avoir gagné et avec son autorisation, son texte sera publié sur mon blog ^^

    Encore merci a toutes et pour le prochain concour je vais commencer a y réfléchir et j'espere vraiment pouvoir publier quelque chose début décembre :D


    15 commentaires
  • Concour destiné a toutes celles qui souhaite recevoir leur diplôme de croque mort >.<

    Pour participer vous devez :

    1) avoir un blog

    2) aimer écrire + avoir de l'imagination >.<

    Etapes du concours :

    1) inscriptions 

    2) écriture et publication des oneshots sur vos blogs.

    3) vous m'envoyez les liens par message et je les lis. (Mettre -Concour Oneshot 2.0- comme sujet du message ^^)

    4) je sélectionne les meilleurs qui recevront leur diplôme et verront leur oneshots publier sur mon blog (avec accord de l'auteur ^^)

    Tout d'abord :

    Qu'est-ce qu'un Oneshot ?

    Il s'agit d'une histoire en 1 chapitre, soit une histoire courte ^^ Cependant celle-ci n'est pas une histoire entière commençant par « il était une fois » et finissant par -Fin-. Le principe est de prendre une fraction de la vie de vos personnages, pas de finir obligatoirement avec « Ils vécurent heureux,...etc »

    Inscriptions :

    1 seule possibilité s'offre a vous qui rêvez de devenir croque mort :

    Vous devez commencer votre oneshot par l'une des phrases que je vous propose :)

    Contexte : Votre histoire se basera sur la relation libre entre 2 personnages (parents/enfants, amis, amoureux, 2 inconnus,...).

    Départ : Votre fiction devra commencer par l'une des propositions suivantes :

    a) "Regardes moi quand je te parle ! »

    b) Cette nuit je fis le même rêve a nouveau...

    c) La claque retentit a travers la pièce.

    d) "Dis moi la vérité, ne me réconforte pas avec un mensonge."

    Pour vous inscrire il suffit de poster un commentaire a cet article en précisant la phrase de depart que vous prenez.

    Fin du concours : le 03/11/2013 (cela vous laisse ~1 mois donc prenez votre temps ^.^)

    Bon courage a toutes !!! 

    Votre croque mort angelmimi ^.^

    Résultats : le 11/11/13 dans la soirée >.<


    78 commentaires
  • 5 minutes.

    [Elle détestait prendre le bus pourtant un jour cela changea.]

         Un matin de printemps, contre tout hasard, mon réveil sonna cinq minutes avant huit heures, hors, mon emploi du temps stipulait que je devais être dans l'enceinte de l'établissement à huit heures dix. Je ne voulais pas être en retard, c'était la première fois que cela m'arrivait, étant donné que j'avais l'habitude d'être assidue et rigoureuse. En calculant le temps qu'il me faudrait en marchant, je me suis résigné à emprunter " cette chose " faisant partie des transports en commun portant le nom de : bus. J'ai une horreur pour tout ce qui est remplit de monde et grouillant de bruit. Je préfère marcher tranquillement et profiter du calme, du moins, s’il y en a. Peu importe le temps qu’il fait, si il pleut, on prend simplement un   parapluie.

    Cependant, lorsqu’il fut le moment pour moi de prendre le bus, un problème se posa à moi, jamais à mon grand malheur jamais je n’avais pris le bus de ma vie. Ce fut un grand moment de solitude, entre moi et cette borne. J’entendais des rires venant de derrière, mais heureusement, j’avais une personnalité qui faisais que ce que disaient ou pensaient les gens de moi m’importait peu. Tant que ma fierté personnelle était à son summum, je n’avais pas besoin d’avis extérieur, ma propre satisfaction me suffisait. De longues minutes passèrent sans que je ne sache quoi faire de ce petit bout de papier violet. Et lorsqu’enfin, quelqu’un décida de me venir en aide, je compris que ce papier était destiné à être inséré dans une petite feinte prévue à cet effet. Néanmoins, j’avais beau m’en être sortie, au fond de moi j’étais irritée qu’on ait dut me venir en aide. Car il y a bien une chose que je déteste plus que les endroits grouillant de monde et de bruit, c’est bien devoir être redevable à quelqu’un.

    Le lendemain, je repris à contre cœur le bus, histoire de soigner ma fierté personnelle en me prouvant que je pouvais prendre le bus seule, et sans aide. A ma plus grande satisfaction, cela se passa sans problème, cependant, je vis le seul visage de celui qui empêcherait le rétablissement de ma fierté, mon « sauveur » d’hier. Ah, damnation, frustration et désarroi quand il vient contre toute attente s’asseoir à mes côtés. J’avais de plus en plus envie de me jeter par une fenêtre. Mais le pire, c’est que je crois que ce type est un suicidaire, il a osé engager la conversation avec moi, alors que je lui lançais des regards meurtrier depuis environ 1 minute 45.

    « - Bonjour. Me dit-il

    - Bonjour hum ? Comme c’est original pour débuter une conversation. Répondis-je ironiquement, avec un petit ton sarcastique.

    - Ha ha, tu es une drôle de personne.

    - Qui te donne le droit de dire que je suis une étrange personne ou non, tu ne me connais pas.

    - Tu, oui tu as raison, je l’avoue. Donc faisons les présentations en bonne et due forme. Je m’appelle Shawn.

    Il me regarda en attendant une réponse, quelques minutes passèrent ainsi. A cause de la trop grande puissance de son regard qu’il fixait sur moi, qui entre nous, commençait à me mettre mal à l’aise, je me suis décidé à lui répondre :

    - Tu viens de me donner ton nom car tu le voulais, en aucun cas nous avons stipulé que je devais donner le mien, donc je passe mon tour.

    Il me sourit. Je suis certaine que ce type est fou.

    - Tu es intéressante, cependant, tu ne m’as pas remercié pour hier.

    - Merci.

    - Je sens vraiment que tu y as mis tout ton cœur dedans…

    - Cela n’avait pas vraiment besoin d’être sincère non ? »

    Je pensais sincèrement, que les personnes comme lui n’existaient que dans les shojos manga. Aucune personne ne peut être à ce point naïf et sociable avec une personne qu’il ne connait que depuis environs cinq minutes. C’est inimaginable.

    Et les jours passèrent, je me surpris moi-même, à prendre le bus sans grande raison valable, tout ça rien que pour croiser Shawn. Bien qu’intérieurement, je me persuadai que c’était seulement pour réaliser des expériences et en récupérer les données. Une expérience qui consisterait à déterminer quelle était réellement la nature de ce spécimen nommé Shawn. Et qui sait, peut être, pourrait pour moi m’aider à évolué dans la société et dans le social. Ce type avait beau être bizarre si puis-je dire, mais il était réellement une bouffée d’air frais, et adorait titiller ce qu’il appelle « mon moi deux », en outre, ma fierté. A son contact, j’avais appris à changer, je dirais que je deviens de plus en plus humble, enfin, ça viendra avec le temps. Entre ces discutions d’un arrêt à l’autre, nous avons appris à devenir amis. J’aimais vraiment être en sa compagnie. Cependant un jour il me dit avec un air triste :

    « - Tu sais, je déménage, donc je pense que demain sera surement le dernier trajet que l’on fera ensemble. »

    Cette phrase ne cessait ne tourner en boucle dans ma tête, et il n’aura fallut seulement que ces mots, pour que je prenne conscience, de mes sentiments à son égard.

    « Demain » pensais-je, je le lui les dirait.

    Suite à ça, j’ai passé toute la nuit à imaginer des scénarios possible et même des réponses, ou ce que je devrais dire. Mais à force de réfléchir, je finis par commencer à ne plus avoir d’idée, alors je me mis au lit en espérant que la nuit me porterait conseil. Le jour d’après, quand je me suis réveillée, je me rendis compte que j’étais en retard, encore, ça commençait à devenir une habitude. J’avais eut beau me dépêcher, quand je suis arrivée à l’arrêt, je vis que le bus était partit sans moi depuis 5 minutes. Emportant avec lui, Shawn, ainsi que mes espoirs de déclarations. Je me suis arrêtée quelques secondes, une larme coula sur mon visage, néanmoins je continuais d’afficher ce visage souriant. Au fond de moi, j’étais triste, mais heureuse d’avoir connu ce sentiment qu’ont toutes les filles de mon âge, le premier amour. En regardant le bus au loin, j’ai murmuré ces mots :

    « Je m’appelle Megan. »

    Fin.

    kyandi


    22 commentaires
  • Ceux que vous attendiez toutes sont enfin tombés : les résultats du concour !!!

    Tout d'abord je tenais a remercier toutes les participantes, si je pouvais je vous donnerais a toutes vos diplomes car on peut dire que au niveau mort subite, maladie incurable, amour impossible, fin malheureuse, j'ai été bien servie ^^

    Cependant ceci est un concour et donc il doit y avoir un classement. Ce classement est fait en fonction de mes gouts personnels. Vos textes é aient tous differents et chacun unique et j'ai pris beaucoup de plaisir a les lire :D

    Le classement :

    En 3eme position (égalité entre plusieurs personnes car je ne pouvais pas choisir, angelmimi ou la reine de l'indécision XD) :

    Creamly-Tik, Rukka, gigi love, Nekoo-Nutellaa et Chenak

    En 2nde position :

    Cleria

    En 1ere position (et mon coup de coeur parmi tout les textes ^.^) :

    kyandi avec "5 minutes"

    Comme dit précédemment avec accord, la premiere verra son texte publié sur mon blog si elle le souhaite ^^ (merci de me contacter avant demain soir a ce sujet ^^)

    Félicitations a toutes et encore merci d'avoir participé >.< D'autres concours viendront en septembre a la rentrée donc vous aurez d'autres occasions de décrocher vos diplomes >w<


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique